Accueil Société Ecologie Mer du nord: une île artificielle pour le plus grand parc éolien offshore du monde

Mer du nord: une île artificielle pour le plus grand parc éolien offshore du monde
M

-

Le distributeur d’électricité néerlandais TenneT a dévoilé un plan afin de construire en mer du Nord le plus grand parc éolien offshore de la planète. Il pourrait alimenter six pays européens.


Les Pays-Bas ou le Royaume-Uni seront-ils bientôt alimentés par un immense parc éolien en pleine mer du Nord?

C’est le projet que souhaite réaliser TenneT. Le distributeur d’électricité néerlandais ambitionne de construire une île artificielle à 125 kilomètres au large des côtes britanniques du Yorkshire capable de soutenir un parc éolien de 6.000 kilomètres carrés, près de huit fois la superficie de New York. Il deviendrait le plus grand centre de production d’électricité offshore au monde avec une capacité de 30GW.

Pourquoi ce site? L’île serait située dans une zone nommée Dogger Bank, dont la profondeur maximale est de 36 mètres et serait exposée à des vents puissants. Des fonds marins qui permettraient d’implanter facilement des éoliennes mais aussi de faire sortir de terre cette île artificielle. Dogger Bank se trouve au carrefour de six pays qui bénéficieraient de l’électricité produite par le parc éolien: les Pays-Bas, le Royaume-Uni, l’Allemagne, la Belgique, le Danemark et la Norvège.

Les équipements installés sur l’île artificielle transformeraient le courant alternatif produit par les éoliennes en courant continu pour l’envoyer par un câble relié aux différents pays desservis. En effet, le courant alternatif cause de grandes pertes d’énergie sur des transports de longue distance, ce qui serait le cas dans le cadre de ce projet. Les centrales locales retransformeront ensuite l’électricité en courant alternatif afin de la distribuer dans les foyers.

Une île à 1,5 milliard d’euros

Un défi qui ne fait pas peur à Rob van der Hage, dirigeant du programme pour TenneT, qui a déclaré au Guardian: “Est-ce difficile? Aux Pays-Bas, lorsque que nous voyons une étendue d’eau nous voulons construire des îles ou des terres. Nous faisons cela depuis des siècles. Ce n’est pas le plus grand challenge”.

Celui-ci pourrait être d’ordre économique. La construction de l’île, estimée à 1,5 milliard d’euros, serait totalement prise en charge par TenneT. La fabrication des éoliennes, dont le coût reste à définir,  serait du ressort des spécialistes allemands Innogy et danois Ørsted. Peter Atherton, analyste énergétique chez Cornwall Insight (spécialiste de l’analyse du marché de l’énergie) est septique: “Ça va être cher comparé à ce qu’ils produisent localement”, évoquant les parcs déjà existants près des côtes néerlandaises au Guardian.

Selon Rob van der Hage, l’île pourrait sortir de terre “en 2027” si les délais du projet sont respectés. Elle permettrait ainsi de gérer la production d’électricité des éoliennes au fur et à mesure que celles-ci seront implantées.

A quoi servira cette île ?

L’île va permettre de centraliser l’énergie produite par les éoliennes. Le centre de distribution de l’île sera relié à différents parcs éoliens dans les pays voisins.
L’électricité sera acheminée et distribuée vers le Danemark, les Pays-Bas, l’Allemagne, la Grande-Bretagne, la Norvège et la Belgique.

Objectif : fournir de l’énergie à 80 millions de personnes. La construction de cette île, juste du sable et de la roche, s’élève à plus d’1 milliard d’euros. Torben Nielsen, le directeur technique d’Energinet, à confié que ce parc éolien, le plus grand du monde, permettrait à la fois d’avoir de l’électricité moins cher, et pour l’Union européenne, d’atteindre son objectif de réduction d’émission de CO2 pour atteindre le même niveau qu’en 1990.

REJOIGNEZ GOODACTU !

Vous aussi, inscrivez-vous et partagez de bons articles sur GoodActu, le magazine alternatif et positif. Nous avons besoin de chaque personne pour nous aider à  partager notre message.

JE ME LANCE →’

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

LU EN CE MOMENT

Derniers articles

Cet article vous a plu ?

Envie de bonnes nouvelles ? Inscrivez-vous pour les recevoir par mail.

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de cookies.