Accueil Société Ecologie Les trains hollandais roulent grâce à la force du vent !

Les trains hollandais roulent grâce à la force du vent !
L

-

Les Pays-Bas viennent d’accomplir une véritable prouesse écologique.
La société nationale des chemins de fer des Pays-Bas (NS) vient d’annoncer faire fonctionner l’ensemble de ses trains grâce aux énergies renouvelables.

Il y a deux ans, le pari a été pris d’équiper la totalité du réseau alimenté grâce à un parc d’éoliennes. Une première mondiale très précoce puisqu’attendue normalement pour janvier 2018.

Tous les trains électriques roulent désormais à l’énergie éolienne aux Pays-Bas. L’énergie nécessaire, qui correspond à 1% de la consommation nationale annuelle, provient de parcs éoliens installés en Hollande et de pays proches.

Les trains hollandais ont souvent le vent dans le dos au pays des polders. Désormais les trains électriques roulent grâce à la force du vent. La société de chemins de fer des Pays-Bas, la NS, a en effet conclu un contrat en 2014 avec Eneco pour que l’entreprise lui fournisse les 1,4 tetrawatt permettant de faire rouler les wagons. C’est aujourd’hui chose faite. Cette énergie, équivalente à 1% de la consommation nationale, provient de parcs éoliens locaux mais aussi installés en Belgique, Suède et Finlande.

«Installation de nouvelles capacités»

Ce contrat avait été conclu pour que «nos voyageurs puissent voyager sans émettre de CO2 dès 2017», rappelle la NS, qui transporte chaque jour 1,2 million de Néerlandais. «Nous stimulons le marché de l’énergie verte en poussant à l’installation de nouvelles capacités», soutient le groupe (4,9 milliards d’euros de chiffre d’affaires), qui fournit également ses concurrents plus petits (ProRail, Arriva, Connexxion…).

Les chemins de fer viennent par ailleurs de conclure un contrat avec le néerlandais Essent, qui permet dès cette année de chauffer les locaux de la NS, mais surtout une grande partie des quelque 400 gares ainsi que les aiguillages, avec du gaz extrait à partir de biomasse (épluchures de fruits, fumier..). Comme avec Eneco et ses parcs éoliens, la NS, qui veut réduire drastiquement ses émissions CO2, a obligé son fournisseur à installer de nouvelles centrales biomasse pour le servir.

Des trains qui roulent à l'éolien !
Des trains qui roulent à l’éolien !

De nouvelles fermes éoliennes

Pour rendre cela possible, Eneco a investi dans de nouveaux parcs éoliens aux Pays-Bas, mais se fournit aussi auprès de producteurs voisins. La moitié de l’électricité nécessaire est ainsi produite par de nouveaux parcs aux Pays-Bas. L’autre moitié est importée de Belgique, de Norvège et de Suède.

Eneco trace l’électricité à la source grâce à l’achat de garanties d’origine. Il garantit ainsi aux entreprises ferroviaires que le volume d’électricité utilisé par leurs trains chaque année est bien couvert par la production annuelle des parcs éoliens partenaires. Selon Eneco, une éolienne fonctionnant pendant une heure permet de faire avancer un train sur 200 kilomètres.

Les transporteurs ferroviaires viennent aussi de conclure un contrat avec le fournisseur de gaz Essent. Ce nouveau contrat devrait permettre de chauffer les locaux de la NS, mais aussi une grande partie des 400 gares du pays, avec du biométhane issu de la fermentation de déchets.

Cela pourrait-il donner de l’imagination à la SNCF et aux autres sociétés de réseaux de transport en commun ? 😉

 

REJOIGNEZ GOODACTU !

Vous aussi, inscrivez-vous et partagez de bons articles sur GoodActu, le magazine alternatif et positif. Nous avons besoin de chaque personne pour nous aider à  partager notre message.

JE ME LANCE →’

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Cet article vous a plu ?

Envie de bonnes nouvelles ? Inscrivez-vous pour les recevoir par mail.

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de cookies.