Accueil Les 11 arts Le musée national de Rio de Janeiro à maintenant son panthéon 2.0 grâce à des étudiants.

Le musée national de Rio de Janeiro à maintenant son panthéon 2.0 grâce à des étudiants.
L

UN ARTICLE PARLANT

-

L’incendie du musée national de Rio De Janeiro a ému le monde entier. A été annoncée la perte de 200 ans d’histoire par les autorités brésiliennes. Malgré ce constat, une équipe d’étudiants s’est lancé dans une aventure humaine incroyable : recréer le musée… sur internet. 7000 participations auraient été déjà reçues.

On a beaucoup parlé de cet incendie accidentel la semaine dernière. Selon les autorités brésiliennes, c’est une négligence qui est à l’origine du drame. Une négligence qui aurait fait perdre par les flammes des vestiges de plus de 200 ans d’histoire. Comme le souligne Le Monde, le musée conservait des pièces de collection d’une valeur inestimable. Parmi elles, le squelette de Luzia, plus vieil Homo sapiens d’Amérique du Sud, daté de plus de 11 000 ans, des momies égyptiennes ou des squelettes de dinosaures… Il semblerait que les premières estimations portent à 10 % les œuvres qui auraient été préservées, dont la météorite de Bendego.

La météorite de Bendegon rescapée de l'incendie du musée de Rio.
La météorite de Bendegon, rescapée de l’incendie du musée de Rio. Pesant 5,35 tonnes, elle est la plus imposante météorite retrouvée en Amérique du sud. Elle est conservée depuis 1888 dans le musée.

Une galerie 2.0 pour le musée national du Brésil.

Ce dont on parle moins, c’est du combat d’étudiants en muséologie de l’Université fédérale de l’État de Rio de Janeiro (Unirio). Pour ne pas laisser ces traces d’histoires disparaitre avec le temps, ils ont lancé l’idée de créer une galerie virtuelle.

Pour que l’héritage ne soit pas détruit deux fois : une fois par le feu et une autre par l’oubli

Les  affirment avoir déjà reçu près de 7.000 mails avec des photos et des vidéos… Une initiative qui fait grand bruit sur les réseaux sociaux et qui signera une première du genre.

Tout a commencé par le désir de ces étudiants qui ont passé des appels à partager des photos des collections à leur famille, puis à leurs amis et enfin à leur cercle proche. C’est ensuite le cercle plus large qui a pris le relai pour ensuite se diffuser au monde entier par le biais des réseaux sociaux.


Si vous êtes également possesseur de photos des collections du musée, vous pouvez participer à cette initiative en vous rendant sur la page dédiée à l’opération : http://museunacional.ufrj.br/memoria

Wikipedia aussi investit par cette mission

Une campagne également suivie par Wikipedia qui à lancé à tous les internautes. Leur objectif est de garder en mémoire les 20 millions d’objets brûlés. Comme le souligne 20 minutes, l’initiative de ces étudiants pourrait encore s’étendre. Ils viennent de recevoir le soutien de Museofilia, un laboratoire péruvien qui mène des expériences innovantes en muséologie, qui a lancé un appel sur Facebook pour récupérer des images de la collection qui « contribueront au processus de reconstruction et de récupération de sa valeur comme l’une des institutions muséales les plus importantes du continent et du monde ».

REJOIGNEZ GOODACTU !

Vous aussi, inscrivez-vous et partagez de bons articles sur GoodActu, le magazine alternatif et positif. Nous avons besoin de chaque personne pour nous aider à  partager notre message.

JE ME LANCE →’

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

LU EN CE MOMENT

Derniers articles

Cet article vous a plu ?

Envie de bonnes nouvelles ? Inscrivez-vous pour les recevoir par mail.

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de cookies.