Accueil Innovation Espace Espace : un lanceur indien va emporter 104 satellites sur orbite : un record

Espace : un lanceur indien va emporter 104 satellites sur orbite : un record
E

-

Toujours plus haut, toujours plus loin. Le business spatial ne cesse de se révolutionner. Pour la première fois, un lanceur va propulser plus de 100 satellites dans l’espace en une fois.

La fusée PSLV sera lancée ce soir à partir du Satish Dhawan Space Centre a Sriharikota, en Inde afin de transporter dans l’espace une gigantesque cargaison de satellites en orbite. Les 104 futurs objets interstellaires sont logés dans la coiffe du véhicule. Cet exploit dans l’histoire de aérospatial à été réalisé par les ingénieurs de l’ISRO ( Indian Space Research Organisation ), l’agence responsable des lancements des fusées PSLV sur ce continent. 0 vent de prévu, 24 degrés au compteur et beau soleil, le temps est parfait pour réaliser l’opération à la base spatiale. Le taux d’humidité atteindra tout de fois les 94%.

La gamme de lanceurs PSLV et GSLV - Comparaison
La gamme de lanceurs PSLV et GSLV – Comparaison

PSLV, c’est quoi ?

Le Polar Satellite Launch Vehicle (PSLV) est le lanceur indien de L’ISRO, équivalent de notre ESA européene. Ce lanceur se compose de 4 étages et utilise un système de propulsion propergol solide (1,3 et les 6 propulseurs d’appoints) et liquide (seul le dernier étage). Depuis 1993, année du lanceur-test, le lanceur s’est envolé 36 fois et totalise juste un seul échec mission (le lanceur de test, qui s’est craché après un bug infiormatique). Plusieurs versions ont été développées et peuvent placer de 1 à 2 tonnes en orbite héliosynchrone : G, CA et XL, configuration la plus imposante.

Comme son nom l’indique, le lanceur est destiné à placer des satellites en orbite polaire. Il a été développé pour permettre à l’Inde de lancer ses satellites Indian Remote Sensing (IRS) en orbite héliosynchrone, un service qui était, jusqu’à l’avènement du PSLV, assuré par la Russie. Le PSLV peut également lancer des satellites de petite taille en orbite de transfert géostationnaire (GTO).

Le client majoritaire de ce lancement est américain.

Une grosse partie de ces sondes, 88 quand même, appartiennent à Planet, une société américaine d’imagerie privée voulant se lancer dans la surveillance de notre planète bleu à partir de l’espace. Les satellites que Planet envoie ce soir sont appelés “Dove” et sont considérés ensembles comme faisant partie de Flock 3p. Ces sondes Doves (pigeon en français) sont des satellites miniaturisées qui peuvent prendre des photos de la Terre à des résolutions assez élevées. Planet a déjà plus de 50 de ces satellites Dove en orbite en ce moment. Le lancement de ce soir marque le 15ème envoi de ces pépites de technologie.

Une image du satellite Dove de Planet
Une image du satellite Dove de Planet

Pourtant coutumier de ces lancements, ce prochain est assez spécial pour l’américain.

Quatre-vingt-huit satellites d’un seul système sur un seul lancement serait un record là-bas

a déclaré Mike Safyan, directeur du lancement et des affaires réglementaires de Planet, au magazine The Verge. “Et avec ces satellites en orbite, et si vous incluez les autres satellites que nous avons en orbite, nous aurons également la plus grande flotte de satellites d’imagerie de la Terre – et des satellites en général – dans l’histoire humaine”. Un double record en somme ce soir. Vont-ils réussir ?

La miniaturisation de la technologie chez Planet profite au lancement car ils peuvent se permettre de coiffer la fusée avec pas mal de satellites qui rtestent de petite taille.  Les entreprises aérospatiales traditionnelles peuvent travailler pendant une année entière sur un seul satellite d’imagerie terrestre qui est de la taille d’un car avant de lancer le véhicule dans l’espace. Planet prend une approche différente: chaque Doves est une version modifiée d’un Triple CubeSat, un type de satellite normalisé qui mesure environ 10 centimètres de large et près de 30 centimètres de long. La petite taille de ces satellites permet à Planet de mettre plusieurs engins spatiaux sur un chaque lancement, et l’entreprise a maintenant une constellation de Doves en orbite. D’après Safyan, ce moyen de gestion facilite la redondance lors de pannes.

Un modèle économique rentable

La plupart des satellites de Planet se lancent comme des charges utiles secondaires, ce qui signifie qu’ils peuvent se greffer a d’autres lancements. Les Doves se lancent habituellement en compagnie d’un satellite beaucoup plus grand et prennent tout l’espace qu’il reste afin d’optimiser les coûts. Ironiquement, les satellites Dove lancés ce soir sont également considérés comme une charge utile secondaire, même si ils occupent la majeur partie de l’espace dans la fusée. En effet, l’objectif principal de la fusée PSLV est de lancer le Cartosat 2D, un satellite d’observation de la Terre à haute résolution. La fusée aura donc assez de place pour transporter les 88 Doves, ainsi que 15 satellites supplémentaires de pays partout dans le monde.

Un cliché effectué par un Dove
Un cliché effectué par un Dove

C’est d’abord le Cartosat 2D qui sera déployé en orbite, suivi par le reste du vaisseau spatial dans une séquence chronométrée à la micro seconde près. Les Doves monteront dans l’espace à l’intérieur d’une boîte qui pourra se déployer par la suite. Chaque satellites est emballé dans un petit espace avec un sas qui donne sur l’exterieur. Lorsque vient le temps de déployer la la charge dans l’espace, la porte du sas s’ouvre et un ressort se déploie et pousse le satellite à l’extérieur de la boîte dans vide cosmique. Les Doves seront déployés environ toutes les 10 à 20 secondes. Planet devra réguler les espacementsd sur leur orbite avant de commencer à prendre des clichés de la Terre.

Des satellites héliosynchrone

Les Doves suive un nouveau type de révolution en adoptant une orbite de type héliosynchrone, c’est à dire qu’il se déplace le long d’un axe entre les pôles. Un satellite placé sur une telle orbite passe au-dessus de la surface terrestre à la même heure solaire locale. Cette orbite est utilisée par une grande partie des satellites qui effectuent des observations photographiques en lumière visible, car l’éclairement solaire du lieu observé sera peu variable d’un cliché à l’autre.

Vous avez les mêmes conditions dans lesquelles vous imaginez chaque jour – des angles d’ombre cohérents et la prévisibilité de l’orbite

dit Safyan. Planète a déjà 12 Doves dans cette orbite héliosynchrone, donc quand le lancement 88, la compagnie aura 100 satellites propres dans cette région orbitale.

Le lancement de ce soir est prévu pour pendant cette nuit à 4 heures 58 du matin. Il sera retransmis en live sur les réseaux sociaux.

 

REJOIGNEZ GOODACTU !

Vous aussi, inscrivez-vous et partagez de bons articles sur GoodActu, le magazine alternatif et positif. Nous avons besoin de chaque personne pour nous aider à  partager notre message.

JE ME LANCE →’

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

LU EN CE MOMENT

Derniers articles

Cet article vous a plu ?

Envie de bonnes nouvelles ? Inscrivez-vous pour les recevoir par mail.

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de cookies.