Accueil Lifestyle Initiative À Bully-les-Mines on construit des abris pour chats errants !

À Bully-les-Mines on construit des abris pour chats errants !

-

Pour venir en aide aux chats qui errent dans les rues de Bully-les-Mines, commune de la région Hauts-de-France, une association de personnes handicapées a construit aux matous de petites maisons en bois dans lesquelles ils peuvent se prélasser. 

 

Plus aucun chat errant dans les rues !

Tel est l’ambition du maire de Bully-les-Mines. Dans cette commune du Pas-de-Calais, le nombre de félins errants – estimé à 200 par la municipalité – fait l’objet d’inquiétudes. C’est pourquoi une vaste campagne de stérilisation des chats égarés dans la ville, menée en partenariat avec la Fondation 30 Millions d’Amis, a été lancée pour la deuxième année consécutive. Les félins stérilisés sont identifiés par tatouage et remis sur les sites où ils sont attrapés. En échange, la commune s’engage à construire des logis pour abriter les chats.

Et c’est l’APEI de Lens, une association de personnes en situation de handicap, qui s’est chargée de fabriquer les maisonnettes en bois destinées à héberger les animaux. « Ce seront des sortes de petites niches avec des formes originales pouvant accueillir entre 5 et 6 chats », décrivait alors Sadek Deghima, chef de service à l’APEI, auprès de 20 Minutes.

Une idée suggérée par la fondation 30 Millions d’Amis

L’idée leur a été suggérée par la Fondation 30 Millions d’Amis, dans le cadre de la campagne de stérilisation de la ville visant à contrôler la reproduction de la population de chats errants, qui s’élève à 200 félins. En effet, depuis 2015, les mairies ont pour obligation de stériliser et d’identifier les chats errants. Une loi difficile à appliquer, surtout dans les petites communes.

Depuis 2015, la loi oblige en effet les mairies à identifier et stériliser les chats errants afin d’éviter la recrudescence, dans la mesure où deux chats pourraient à eux seuls engendrer plus de 20  000 descendants, avant de les remettre en liberté.

Depuis mars dernier, et grâce aux 10 adultes handicapés accueillis au Domaine des Écureuils, à Bully-les-Mines, qui ont construit les maisonnettes, les minous ont désormais un toit où passer la nuit.

Un système gagnant-gagnant

Qui offre et permet  aux chats un nid douillet, mais redonne surtout confiance aux personnes et permet de changer le regard sur le handicap. « Ils se retrouvent dans une situation d’aidant, donc valorisante pour eux mais également auprès de la population », explique Sadek Deghima à propos des participants de « L’atelier bois ».

REJOIGNEZ GOODACTU !

Vous aussi, inscrivez-vous et partagez de bons articles sur GoodActu, le magazine alternatif et positif. Nous avons besoin de chaque personne pour nous aider à  partager notre message.

JE ME LANCE →’

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Cet article vous a plu ?

Envie de bonnes nouvelles ? Inscrivez-vous pour les recevoir par mail.

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de cookies.